27 juillet 2009 : La côte pacifique et le nord Pérou

 

Lundi 27 juillet, nous reprennons la route en direction de la côte.

Voilà près de 3 mois que nous sommes sur les hauts plateaux et dans les montagnes, un furieux besoin de voir la mer se fait sentir ! Un furieux besoin de chaleur aussi ! Notre prochaine destination est Nazca, à 500 km cap plein ouest. C’est une route de montagne avec de nombreux cols,

nous remontons plusieurs fois encore au-dessus de 4 000m.

Paysages sublimés par de récentes chutes de neige…

les lamas, vigognes et autres troupeaux paissent tranquillement entre les flaques gelées.

Pendant les longues journées de route, les enfants en profitent pour regarder un film ou jouer à la DS, parfois cela leur semble un peu long…

Mardi après-midi, après 200 km de route épouvantable, nous rejoignons Claude et Alain près de l’aérodrome de Nazca.

Ici, en plein désert ont été découverts en 1937, un ensemble de lignes et géoglyphes gigantesques tracés dans la pampa. Leur datation est estimée entre -300 et 600 de notre ère, on les attribut à la civilisation Nazca qui vivait sur cette partie du territoire. Ces dessins sont à ce jour, le plus grand mystère archéologique de la planète ! De nombreux chercheurs, dont la spécialiste Maria Reiche qui a consacré sa vie à les étudier, n’ont pu donner d’explications catégoriques à ce vaste ensemble de lignes et de dessins, mais il semblerait qu’ils constituent un calendrier astronomique. La seule façon de les découvrir se fait par la voie aérienne. Nous réservons un Cesna 6 places pour le lendemain à la première heure. A 6h30, nous sommes à l’aérodrome.

Le plafond est très bas, comme tous les jours en cette saison, les nuages se dissipent vers 10h en général. Nous en voulons un peu à l’employée de la compagnie aérienne de nous avoir fait venir si tôt, mais au moins nous sommes les premiers sur la liste. A 11h, la visibilité est suffisante, nous montrons à bord de l’avion.

Le survol des lignes a la réputation d´être un peu sportif et on nous a conseillé d’être à jeun ou d’avoir bien digéré avant d’embarquer ! “Tout le monde a bien ses 2 sacs à vomi ?”questionne le pilote… C’est parti pour 30 min de bohneur ! le pilote nous amène au dessus de chacun des principaux dessins et nous les montre en effectuant des virages tantôt à gauche tantôt á droite afin que l’on puisse les observer sous tous les angles. A chaque volte face de l’appareil, nous sentons notre estomac se retourner, mais le spectacle est vraiment à la hauteur! Nous découvrons d’abord la baleine,

puis les trapèzes,

ensuite l’astronaute sur sa colline,

le singe et sa magnifique queue en spirale,

le chien plus petit,

le gigantesque condor qui fait plus de 100m de long,

le colibri,

l’oiseau serpent et son bec démesuré,

le perroquet,

et enfin les mains et l’arbre collés à la Panaméricaine.

Leur symétrie est parfaite et leur tracé des plus rectiligne. A la fin du vol, Robin est blanc,

nous sommes tous un peu “barbouillés”,

mais nous sommes époustouflés par le spectacle !

Prochaine étape, la laguna d’Huancachina.

Cet oasis est situé en plein désert, à côté d’Ica, au milieu de gigantesques dunes de sable. Jeudi matin, à peine levés, les enfants partent à l’assaut d’une des dunes.

Nous louons ensuite des sandboard et montons nous aussi jusqu’au sommet.

La montée est rude, nous avons l’impression de gravir une montagne, mais une fois au sommet, le GPS d’Alain indique une hauteur décevante de 100m pour ce tas de sable géant ! Le panorama est sublime,

le désert de sable s’étend à perte de vue. Olivier et Alain chaussent leur planche avec la ferme intention de surfer jusqu’en bas,

mais la glisse n’est pas vraiment possible et finalement nous finirons en position assise.

L’autre grande activité récréative proposée ici, est le tour de buggy dans les dunes. Nous les voyons partir à fond, le moteur vrombissant, cela nous donne envie, même si le côté anti-écologique de l’activité nous fait un peu réfléchir…

Finalement, on réserve le buggy 8 places et nous voilà partis avec nos coéquipiers de sensations fortes pour une nouvelle aventure ! Les hommes devant, les femmes et les enfants derrière, accrochez vos harnais, ça va décoiffer !!! (vidéo ci-dessous)

[MEDIA=16]

Le conducteur semble vouloir nous en mettre plein la vue, il roule vite, devant nous se dresse un mur de sable, il accélère encore et peu avant le sommet, il nous fait prendre un virage en dévers à la même vitesse. S’enchaînent alors les franchissements, les descentes vertigineuses, les virages à la corde et les lignes droites à fond ! Au début je ferme les yeux, je m’agrippe au harnais d’une main et de l’autre j’essaie de bloquer les enfants qui eux sont morts de rire. Claude demande au chauffeur de ralentir sinon elle rentre à pied ! Et puis, on s’habitue, on voit que ça passe et on se détend. Arrêt sandboard,

cette fois-ci c’est en position ventrale que nous défions les dunes et c’est beaucoup plus efficace !

Claude renonce à l’activité pour immortaliser l’instant … Petits et grands se sont une fois encore bien amusés !!!

Vendredi 31 juillet, nous poursuivons notre remontée sur la panaméricaine en direction de la Réserve de Paracas.

Nous retrouvons le Pacifique,

que nous avions quitter 6 mois plus tôt à Valparaiso.

La réserve comprend de nombreuses îles qui se visitent en bateau pour admirer les lions de mer, oiseaux marins et pingouins… Nous avons déjà vu à maintes reprises ces spécimens et en plus le temps est couvert, la mer un peu agitée, nous renonçons à la sortie en mer et nous nous contentons d’admirer la côte découpée et sauvage.

Le lendemain matin, nous allons jusqu’au port et voyons de très près nos premiers pélicans.

Samedi en fin d’après-midi, nous entrons dans Lima c’est notre quatrième capitale, comme à chaque fois, nous avons une liste d’adresse d’hôtels ou de parkings qui acceptent les camping car. Ces informations sont précieuses et nous les devons au vaste réseau de voyageurs rencontrés un peu partout. Nous avons choisi l’hôtel Hitchhikers dans le quartier de Miraflores.

Nous y retrouvons avec plaisir la famille Cousinié. Dimanche 1er août, nous profitons d’une belle journée ensoleillée, rarissime en cette saison hivernale,

pour profiter du bord de mer, visiter le quartier Barrenco,

déguster notre premier ceviche mixto ( poissons, calamars et crevettes marinées dans le citron) et arpenter la plaza mayor.

Ensuite, les rues piétonnes bondées nous ferons renoncer à visiter davantage. Retour à l’hôtel, petit apéro dans la cour et échanges d’anecdotes avec Jacky et Nathalie. Nous quittons Lima le mardi matin. Devant nous une bonne journée de route nous attend, 560 km jusqu’à Trujillo. Arrivés tard, nous trouvons refuge pour la nuit sur le parking d’une station service. Trujillo possède une place magnifique

et de beaux bâtiments coloniaux très colorés.

Petite coupe de cheveux pour Robin

et grosse révision pneumatique pour BEF.

La côte pacifique péruvienne fut autrefois le berceau de nombreuses civilisations. Du Sud au Nord, les ruines et les vestiges de ces peuples plus ou moins anciens, se comptent par dizaines. Nous nous rendons à Chan Chan pour visiter le plus grand site en adobe (briques de terre) jamais construit.

Le site s’étend sur 28 km2, il y a 700 ans, vivaient ici environ 60 000 personnes de la civilisation “Chimu”. Malheureusement, certains phénomènes climatiques ont détruits la majorité du site.

On en visite une petite partie restaurée, l’occasion de voir une architecture bien différente de celle des Incas. Les Chimus étaient très liés à la mer et on trouve des frises marines sculptées sur de nombreux murs du site.

Après la visite, nous rejoignons la plage de Huanchaco un peu plus au nord.

Bivouac sur la plage, ce soir nous serons bercés par le va et vient des vagues du Pacifique. Cette plage est un bon spot de surf,

mais on y rencontre également des pécheurs qui utilisent des embarcations d’un autre âge, pour partir à l’assaut des vagues.” Los caballitos de totora”,

sont réalisés avec des roseaux et ont une durée de vie d’environ 1 mois…La grisaille persiste en cette première journée, mais les enfants et Olivier veulent eux aussi “surfer” la vague et louent des bodyboards.

La force des vagues et la fraîcheur de l’eau me laisseront juste le temps de prendre la photo souvenir !!!

Nous retrouvons sur cette plage Claude et Alain et nous faisons la connaissance d’une famille française qui voyage depuis plusieurs mois avec le même itinéraire que nous, mais en sens inverse. L’occasion d’échanger de nombreuses infos autour de bons ti-punch ! Les enfants ont de nouveaux petits copains français et ils en profitent !

Pour que ces bons moments durent un peu, Marianne et Nicolas décident de faire un petit bout de route avec nous. C’est donc ensemble, que nous allons découvrir les trésors de Sipan…

Il y a 20 ans une découverte majeure s’est produite dans cette région du Pérou. Des pilleurs de tombe ont mis la main sur un trésor enfoui, provenant d’un site funéraire. L’ archéologue Walter Alva alerté par ce trafic d’objets de grandes valeurs fait son enquête et découvre le fameux site datant de l’an 300, les pyramides ressemblent à s’y méprendre à de vulgaires buttes de terre,

mais sont en fait des tombes de hauts dignitaires du peuple Mochicas. La plus importante des sépultures étant celle du seigneur de Sipan. Les tombes sont restaurées avec exactitude,

le tombeau royal contient 8 corps en plus de la dépouille du roi. Des femmes, un gardien, un vigil, un soldat, un enfant, un lama et un chien. La mort représentait un passage dans une autre vie et pour y conserver son rang, les défunts apportaient avec eux de nombreuses offrandes rassemblées dans des urnes et étaient parés de leurs plus beaux atouts. Le contenu des tombeaux est présenté dans un musée ultra-sophistiqué à la hauteur du trésor qu’il renferme.

Nous parcourons les différents étages et découvrons une quantité impressionante de bijoux, plastrons, ceintures en or massif ou en cuivre, cernés de turquoise. Les Mochicas étaient de brillants orfèvres et la qualité de restauration des objets trouvés est fantastique. Nous sommes devant un véritable trésor et les archéologues continuent les fouilles, certains que d’autres gisent encore sous terre !

Nous quittons Mariane Nicolas Timothé et Zoé, encore une belle rencontre dans la famille des voyageurs…

Mardi 11 août, notre périple au Pérou se termine, demain nous entrons en Equateur.

Article suivant …

11 réflexions au sujet de « 27 juillet 2009 : La côte pacifique et le nord Pérou »

  1. Patoche

    Superbes images et des aventures toujours à couper le souffle 🙂 Continuez à nous faire rêver, c’est vraiment trés sympa. La bise des Grousse.

    Répondre
  2. lefebvre monique

    merci encore pour ces superbes photos
    a chaque fois c’est u nautre monde et on ne se lasse pas de decouvrir
    SVPquand peut on se brancher sur SKYPE
    Ste je vois pour la ville de colombie mais ma collègue est encore là bas
    bisous à tous
    momo

    Répondre
  3. David and soon

    Hallucinant la balade en avion… et un peu ralant pour ceux qui sont restés là-bas…Profitez et continuez à nous faire partager vos aventures…
    David and Soon (Montpellier)

    Répondre
  4. rémi et mathieu

    coucou c’est Rémi,

    continuez bien a vous amuser. fini les vacances bientot la rentrée !!!!!!!!!!!!!!
    bisous et a bientot.

    Répondre
  5. la famille laine-vivies

    Genial le tour d’avion mais la tete de Robin en dit long sur les sensations. Encore bravo pour vos photos et vos textes. des millions de bisous de la part des normands.
    PS : quelle chance ils ont les p’tits bouts de ne pas faire leur rentree des classes! qu’ils en profitent!

    Répondre
  6. COMBE Maurice

    Toujours de merveilleuses images à découvrir, c’est un vrai bonheur de pouvoir vivre ce fabuleux voyage.
    Merci.
    Bonne route.

    Répondre
  7. avenel maurice

    Nous contunuons d’admirer ces paysages, c’est pourquoi qu’il
    faut respecter la nature donc, notre survie Nous pouvons ètre rassurés car les morts ne sont pas isolés Au fait je n’ai pas vu. Mais le Pére Hou est-il???? Bizous à tous.
    PAPY MO

    Répondre
  8. Tonya Manuel Morena

    sandboard, pelicanos, ventanas, gente, surf, peluqueria, extraterrestres!! guaaaaau!!
    elle m`a beaucoup plu!!
    que lindo viaje nos hacen vivir!!
    seguimos!!
    nosotros esta semana estaremos en francia en la vondanje!!
    la bella francia!!
    avec-mes meilleures amities!1
    estamos aprendiendo frances!
    jaujauajua
    besos

    Répondre
  9. FliaRodante

    Hola! Van muy rápido!! Ya están en Ecuador!!
    En Lima estuvimos con Marianne, Nicolás, Timoteo y Zoe quienes nos hablaron de ustedes.
    Nosotros recién llegamos a Trujillo hace 2 días. Tal vez vayamos a Kuelap, en la zona de amazonas. Aun no sabemos.
    Les mandamos un beso grande!
    Christian, Malala, Renata y Simón.

    Répondre
  10. ALLO BEF ?? ICI LE CRES !!

    Formidables textes…
    Formidables photos au sol…
    Formidables photos dans les airs…

    Une question…
    A QUAND DES PRISES DE VUES SOUS MARINES ???

    ALLEZ PAILLADE !!!

    Répondre
  11. benoit

    bonjours je travaile cher a b c developement et jetravailler avant chez vulco a meze . je connais tres bien laurent francote . et je trouve tres courageux avec toutes la famille de faire se voyage comme sa . bonne chance et bonne route

    Répondre

Répondre à David and soon Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *