29 Novembre 2008 : CAP AU SUD…

La route est encore longue jusqu’à la terre de feu, nous avons prévu de passer notre premier Noël d’expatriés sur ces terres du bout du monde. Nous avons décidé de passer ces fêtes de fin d’année avec tous nos compagnons de voyage rencontrés récemment, et avec qui nous nous entendons plus que bien. Lola espère que le père Noël ne sera pas découragé par la distance et que ses rennes réussiront à le guider jusqu’à nous !

Pour l’instant nous ne ressentons pas du tout l’ambiance de Noël, sûrement à cause de la température (c’est difficile d’acheter ses guirlandes en tongues !)

Mais nous sommes quand même le 29 novembre et j’ai promis aux enfants de parer notre maison roulante aux couleurs de Noël, dés le premier décembre. Robin et Lola insistent pour mettre le sapin, je crois que cela ne sera vraiment pas envisageable…

Nous avons prévu de nombreuses haltes le long de cette « routa 3 » qui mène à Ushuaia et qui est bien longue, bien  monotone, bien droite et le long de laquelle s’étend à perte de vue la pampa patagonne…

Le premier point d’intérêt se situe à Punta Tumbo, là-bas se trouve la plus grande colonie de « pinguinos » d’Amérique latine. En fait, il s’agit de Manchots de Magellan, car les pingouins se trouvent uniquement dans l’hémisphère Nord.

Nous accédons à ce site protégé après 100 km de pistes caillouteuses et poussiéreuses (m’en fiche, maintenant j’ai un bel aspirateur !).

A peine garés, nous apercevons nos premiers manchots. Le chemin qui parcourt tout le site est balisé tantôt par des pierres, tantôt par des passerelles en bois, ici le pingouin est roi, le gardien à l’entrée nous indique les règles à observer :

– priorité aux pinguinos traversant

– laisser au minimum une distance de 1 mètre entre nous et les manchots

– bien sûr ne pas les caresser.

Nous sommes ici chez eux c’est leur territoire et non l’inverse, nous l’avons bien compris et cela rend l’endroit encore plus attachant.

Chaque année, les mâles arrivent ici à la fin du mois d’août, ils réhabilitent leur nid de l’année passée, ensuite quand le ménage est fait, les femelles arrivent à leur tour, c’est la période de reproduction. Début octobre, chaque femelle pond 2 oeufs et les couve durant 40 jours, nous avons donc pu voir de tout jeunes manchots à peine sortis de l’œuf, ils sont tout gris et c’est seulement à l’âge d’un an qu’ils auront leur plumage définitif.

Leur nombre est hallucinant.

Partout des petites silhouettes se dandinant, peu effarouchés par l’homme, certains viennent jusqu’à nous piquer les chaussures avec leur bec.

Le soir, nous dormirons sur le parking de la réserve et plusieurs d’entre eux viendront voir BEF d’un peu plus près. Ensuite, place au concert : le manchot s’avère être un peu bruyant et pousse un cri assez strident, mais cela ne nous empêchera pas de passer une excellente nuit.

Pour le week-end, nous retrouvons nos amis voyageurs et reformons notre campement dans un site également protégé et très sauvage : Cabo Dos Bahias. On peut y voir des manchots de Magellan, des lions de mers et de nombreux oiseaux marins.

Nous réalisons à chaque fois la chance que nous avons de pouvoir nous « poser » dans ces endroits sauvages sans aucune difficulté. Les gardiens viennent nous voir et sont toujours prévenants et agréables. Les enfants sont ravis et ils passent leur journée à « chasser » les guanacos et les moutons et le soir, tous munis d’une lampe frontale, ils cherchent le tatou.

Pour les parents, le week-end est souvent synonyme de bricolage, rangement, dépoussiérage (c’est fou le temps que l’on passe à ranger dans ce camping car )! Mais, rassurez-vous, nous trouvons toujours le temps de siroter un petit verre de vin argentin au soleil couchant…

Après un réapprovisionnement complet à Comodoro Rivadia en eau, gasoil et nourriture ( Carrefour est présent dans chaque ville, nous n’arrivons pas à nous en désintoxiquer c’est un cauchemard ! ), nous prenons la route vers Sarmiento, petite ville à l’ouest sans grand intérêt si ce n’est qu’à 30 km de là se trouve le Bosque Petrificado José Ormachea. Il s’agit en fait d’un territoire désertique, où ont été charriés il y a environ 65 millions d’années, des troncs d’arbres pétrifiés provenant de forêts ayant subi une forte activité volcanique. Le sol est jonché de morceaux de bois plus ou moins gros tous transformés en pierre. Le tout se trouve dans un décor lunaire, vallonné et entouré de falaises striées de rouge et d’orangé… de quoi dynamiser le photographe le moins inspiré (ce qui n’est pas le cas d’Olive je vous rassure !)

Nous arrivons sur le site vers 17h, en bon camping caristes avertis, c’est l’heure de trouver le bivouac pour la nuit. Nous demandons au gardien si nous pouvons passer la nuit sur le parking devant l’entrée, il refuse, mais nous autorise à dormir à 500 m de là. Avec Greg, Isa et leur 3 filles, nous dressons le campement dans un décor désertique. Dommage, ce soir le vent est violent et glacial, il fait gris et nous ne pouvons pas vraiment apprécier ce paysage.

Heureusement, le lendemain c’est un soleil radieux qui nous accueille au saut du lit.

C’est même sous un soleil brûlant que nous avancerons péniblement lors de notre excursion entre les troncs pétrifiés.

Le climat est vraiment étonnant dans cette partie de l’Argentine, il nous arrive souvent de passer du débardeur-short-tongues au jean-polaire-chaussettes dans la même journée ! Mais c’est bien là notre seul souci, alors…nous acceptons volontiers les caprices de la météo patagonne !!!

22 réflexions au sujet de « 29 Novembre 2008 : CAP AU SUD… »

  1. natbou

    dites, vous croyez qu’on peut adopter un pinguinos ??
    c’est trop chou ces petites bestioles !!
    Sté, je pense que ta reconversion est toute tracée, tu pourras prétendre à un poste de journaliste dès ton retour; je suis fière de toi ma soeur, tu écris aussi bien que moi !
    (super vanne de l’ainée, qui se gèle les fesses avec le mistral dans son midi d’adoption).

    Répondre
  2. LOLO

    Coucou la famille , je vous embrasse trés fort et je pense souvent à vous. Tout semble magnifique, belles photos super bien commenter j’ai l’impression d’y être. Bisous.

    Répondre
  3. SOPHIE

    alors moi je dis chapeau aux pinguinos males qui font le ménage et prépare la maison avant que leurs petites femmes adorées reviennent donner naissance à leurs bébés ! dans ma prochain vie je serai pinguine !
    bissssous
    la groussette

    Répondre
  4. vincent BV

    salut les routards,
    content d’avoir de vos news, je vois que tout se passe bien pour vous cool !!! les photos sont trop belle merci a vous de nous faire partager votre aventure
    bisous a tous et bonne route
    vincent BV

    Répondre
  5. franco de longwio

    hola la familia!! les papas pingouins les papas pingouins!!!!
    on the road again!! satisfaction!!!
    hasta luego…muchos besos
    Franco

    Répondre
  6. steph poulat

    je vois que vous etes au paradis !!! bon voyage …. c’est bon de partager !
    joyeux noel noel a vous , on vous embrasse .

    famille poulat

    Répondre
  7. lefebvre monique

    bravo les enfants. Que Loala se rassure, j’ai moi-même écrit au pere noel cette année car je ne savais pas comment envoyé macommande. Je lui ai dit dans qu’elle région vous étiez. Il ne m’a pas encore dit comment il emmenerait ma commande mais il est au courant de l’endroit où vous ^étes et sait comment faire avec les rennes car là où vous allez, il fait à priori plus froid et les rennes sont habitués à ce genre de temps. BRAVO POUR LES PHOTOS ET L’ARTICLE ON VOUS SUIT SUR PAPIER ET DANS LA TËTE BYE BYE

    Répondre
  8. canal christian

    BRAVO STEF POUR LES RECITS ET PROFITE QUE TU AS LES PINGOINS A TA MERCI POUR TRICOTER AVEC LA  » laine du pingouin  » CONTINUER A NOUS FAIRE VOYAGER ET A BIENTOT AVANT NOEL CHRISTIAN ET ANNIE

    Répondre
  9. LILBERT

    salut la petite famille
    c’est super, nous profitons des paysages avec vous
    nous pensons fort à vous
    gros bisous et à bientôt
    sandrine yannick léa et savannah

    Répondre
  10. LOS QUATROS LIARDOS

    Genial,
    Les news sont de retour !!!
    Avez vous pensé à faire gouter le Pastaga aux petits pingoins? J’ai lu dans un livre qu’ils en étaient fan…
    Chez nous pas de pingoins à l’horizon mais une petite Thelma du côté de La Rochelle…
    C’EST TROP GENIALLLLLLLLLLLL
    ALLEZ PAILLADE !!!

    Stef

    Répondre
  11. LOS QUATROS LIARDOS

    Message pour Nath Bousquette,

    Nath pour ne plus te geler les fesses à cause du mistral, « arrête de mettre des stings en hiver !!! »

    Bises

    Stef

    Répondre
  12. COMBE

    Merci de continuer à nous faire vivre ce fabuleux voyage,et de pouvoir toujours admirer des photos magnifiques.Bonne fête des fin d’année. Maurice

    Répondre
  13. marjo et arnau

    Coucou les chanceux…
    C’est encore un plaisir de vous lire et de voir les superbes photos.
    J’ai montré le site à mes parents en disant : « Oui oui oui, je la connais, oui oui, c’est ma copine de la danse »!!! HE HE HE
    Bon…à quand une choré filmée pour le cadeau de Noël pour tes copines de la danse!!! ALLEZ S IL TE PLAITTTTT
    Bisous Bisous.
    Marjorie

    Répondre
  14. kristell (de jack sparrow)

    Eux , ils ont trop de la chance comme dit Arthur , qui en profite pour apprendre la géographie ( tous ces animaux , c’est le rève ! nous avons eu seulement eu un hamster !), alors bonne route vers votre sud !

    petite apparté pour ste, manque d’assiduité pour les « vieilles » de la danse, vais-je aller jusqu’au bout ? la choré semble avoir été démarrée dès le premier cours! pour un gala ou nous serions des SCHREK et des femmes de SCHREK !( remarque , comme ça , on peut grossir tranquille!
    biz kristell

    Répondre
  15. FRED

    hello ici les Charentais, super le reportage mais 15 jours sans nouvelles c’et trop long.
    Merci de passer en mode hebdomadaire.

    Grosses bises à tous les 4
    LES 4 NAUS

    Répondre
  16. INGRID NAUS

    Génial!!! de loin on s’y croit… Les photos toujours aussi sublimes. Pas d’inquiètude pour Lola le père noêl est mondialement connu.Comme dit mon frère, des news hebdomadaires sont les bienvenues.Bises

    Répondre
  17. L'Amigos del Aspiratos

    Enfin, je viens de me plonger dans votre « Périple TOUR ».
    En ce dimanche pluvieux, cela fait du bien de voyager avec vous.
    Heureux de constater que nous assistons à un VRAI, à un BEAU GRAND VOYAGE ; avec ses galères et ses bons moments.
    Et ainsi, je paraphrase une jolie demoiselle qui joue le rôle de la fille.
    Dédicace toute particulière au photographe et au monteur.
    « Olive, l’amateur apprécie le travail du professionnel ».
    Egalement, la narratrice n’est pas en reste. Elle trouve le ton juste pour nous enmener avec vous.
    Les enfants sont pas mal non plus. Ils passent bien à l’écran!!

    Je profite de l’occasion pour signaler un méfait.
    En effet, je soupçonne certains membres de l’association
     » Faisons la fête pour les Naissances  » de s’être disséminer partout en France, voire dans le monde entchier.
    Pour Thelma, j’étais prêt à remettre mes titres en jeu :
    Celui de Mister Aspirateur, celui de Miss Nudis Solis et celui de Mistos Vomitos el Sanglantos. Et je m’arrête là car y’a des enfants qui lisent.
    Bref, bisosus aux parents et à Ruben. Bonne acclimatation dans cette destination de rêve, surtout pour les Meriguet là où ils sont. J’ai nommé La Rochelle.

    Allais bon TRIP dans vos endroits de folie et à tantôt cô on dit dans mon pays.

    La LOOP’S Family

    Répondre
  18. Ping : 25 Novembre 2008 : En route vers les baleines !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *